<img alt="" src="https://secure.hiss3lark.com/173251.png" style="display:none;">
Français

Communication interne dans la santé Chapitre 2: Transparence - informer de manière rapide et ouverte

   

Topics: Communication, Motivation, Communication interne

Lisez le deuxième chapitre de notre série dédiée à la communication interne dans le secteur de la santé et découvrez comment rendre votre communication plus transparente et ouverte. 

Si jamais vous avez raté le premier article de cette série dédié au travail mobile et une communication flexible, veuillez cliquer ici.

Chaque thème dans une entreprise est connu d’un nombre plus ou moins grand de collaborateurs. Ces derniers veilleront à ce que les informations circulent – si ce n’est de façon formelle ou autorisée, alors justement de façon informelle et non-autorisée, par des rumeurs.

Les spéculations sont cependant gourmandes en temps et en énergie et nuisent en fin de compte à la réputation.

Les médecins, les soignants et d’autres personnels médicaux qui travaillent souvent sous la pression du stress et du temps, sont particulièrement vulnérables aux informations erronées et incomplètes.

Le personnel de soins dispose encore souvent de pagers, parfois même plusieurs et peut-être en plus un téléphone portable de l’hôpital – dans l’agitation quotidienne une source de malentendus. Les doubles emplois et les interruptions détournent l’attention et augmentent le risque d’une erreur de traitement ou de médicaments.

LES RUMEURS ENGENDRENT L'INCERTITUDE

Les supérieurs n’ont qu’un moyen de contrecarrer les rumeurs: par le bais d’nformations claires et régulières.
Dans le milieu professionnel, elles permettent de :
 

  • MOTIVER,
  • ORIENTER et
  • SOUTENIR les décisions au quotidien tout en offrant aussi une protection contre l’insécurité.


Le simple fait que les collaborateurs soient informés de manière professionnelle contribue dans une grande mesure à ce qu’ils se sentent déjà valorisés. Au sein de l’organisation Spitex Zürich Limmat par exemple, les chefs d’équipe diffusent les procès-verbaux des réunions via les Chats des collaborateurs.

Ainsi, chacun reçoit toujours les mêmes informations. Des sous-groupes dont les membres échangent en temps réel peuvent également se constituer au sein des équipes. Tous les collaborateurs disposent ainsi des mêmes informations et cela permet de réduire le risque que des bruits et des informations erronées circulent.

Les possibilités de communication numériques écrites sont multiples, même s’il convient de temps à autre de dialoguer en direct. Le personnel a besoin de se sentir encadrer.

Il est judicieux d’informer les collaborateurs d’abord par voie numérique pour ensuite leur donner l’opportunité d’en discuter entre eux ou avec les supérieurs.

Le dialogue direct contribue principalement à la transmission de messages clés et ne remplace pas la communication écrite.
Toutefois, la communication écrite se prête parfaitement à la diffusion de faits et d’informations ainsi qu’aux échanges informels.

-----

Ce sujet vous intéresse? N'hésitez pas à lire notre troisième article de la même série "Email vs.Chat ou comment réduire l'avalanche des courriels". 

Comments